Dacia Dokker 1,5 dCi : L’espace à bon prix

Essayer un nouveau modèle c’est toujours stimulant, mais lorsqu’il s’agit d’un véhicule monté au Maroc et exporté en Europe,

là l’opération prend un caractère exceptionnel.

Testées sur les routes de la métropole, ses prestations se révèlent très satisfaisantes dues en grande partie à sa capacité de chargement record, ses équipements réservés jusqu’à présent aux segments supérieurs et son comportement routier rassurant. Détails d’un bilan satisfaisant!

Dacia avance à pas de géant en levant le voile au cours de cette année sur plusieurs nouveautés issues de son usine installée à Tanger. Il s’agit tout d’abord du monospace Lodgy, puis des deux versions de son Combspace (Dokker et Dokker Van). Dévoilé la première fois au Salon Auto Expo, soit une première, le nouveau-né de la marque roumaine a séduit une grande marge de clientèle.

Etant donné que le Maroc est devenu un grand chantier pendant les dernières années, la demande de véhicules utilitaires a connu une hausse exponentielle en faisant de cette catégorie l’une des plus importantes du marché. Et puisque la demande de ces modèles est basée sur des critères très rationnels, notamment le prix, le Dokker – dont le prix démarre à 115.900 DH – risque de changer catégoriquement la donne et même devenir le véhicule le plus vendu.Mais outre les professionnels qui s’en accaparent la part du lion, le Dokker séduit même les pères de famille. Ce sont autant de facteurs qui nous ont poussés à tester ce véhicule et le constat est étonnant.

Le Dokker revendique fièrement un volume de coffre qui peut aller jusqu’à 3m3, des équipements réservés jusqu’à présent à des voitures de segments supérieurs et, bien sûr, un bloc en mesure de mouvoir le véhicule et sa charge.

Nouvelle identité visuelle

interieurLe design du Dokker se montre plus moderne que celui de ses grandes sœurs. Adoptant le nouveau langage stylistique de Dacia, préfiguré sur le Lodgy, le Dokker donne une interprétation qui lui est propre. La présence de la nouvelle calandre et de feux avant, sont les éléments déterminants de la nouvelle approche stylistique. Son profil se démarque par une ligne de ceinture de caisse haute et de larges portes coulissantes qui expriment le caractère fonctionnel du véhicule. L’abondance d’espace, notamment le volume du coffre, a déterminé l’architecture de la partie arrière de forme cubique. Avec 4,47 m de long, 1,99 m de large et 1,60 m de hauteur, les dimensions du Dokker évoquent la générosité en terme d’espace intérieur dès le premier coup d’œil. En clair, le design relativement sobre est en adéquation avec le caractère polyvalent du véhicule.

Montée en gamme

 

profilChampion en terme d’habitabilité, sa hauteur est de 160 m conjuguée à un empattement équivalant à celui du Lodgy, soit
2,81 m, en fait. En atteste également l’arrivée de la nouvelle planche de bord bien dessinée équipée d’un grand compartiment ouvert en mesure de loger plusieurs outils. Ergonomique, le nouveau tableau de bord compte plusieurs indicateurs pratiques. Certes, la qualité des matériaux marque une évolution par rapport aux anciens modèles, mais il faut noter que les plastiques sont toujours en abondance.

Cependant, Dacia effectue un grand pas en avant par rapport à tous ses concurrents en octroyant au Dokker l’agréable système multimédia Media Nav dévoilé à l’intérieur du Lodgy. Tactile et intuitif, il bénéficie d’un graphisme 2D et Birdview (3D), d’un port USB et d’une interface web pour l’actualisation des contenus de la cartographie. Il est à noter que les finitions les moins huppées ne sont pas pénalisées en s’octroyant la Plug & Radio qui compte un lecteur CD compatible MP3, de la technologie Bluetooth, de prises Jack et USB en façade et de commandes satellite au volant. Rehaussé de quelques centimètres, le siège conducteur permet de mieux distinguer les irrégularités de la route. Notre version d’essai s’équipe également d’une deuxième porte latérale coulissante, siège conducteur réglable en hauteur, climatisatiseur, airbag passager, antibrouillard, rétroviseurs électriques dégivrants, commande au volant, limiteur de vitesse…

Sa modularité et ses volumes en font l’un des plus spacieux de la catégorie. En effet, le siège passager se replie contre la boîte à gants en assurant une longueur de chargement de 2,42 m. Pour sa part, la banquette arrière se replie contre le dos des sièges avant pour dégager un plancher plat et une capacité de chargement de 3 m3. Répartis dans l’habitacle, les rangements totalisent un volume global de
44 dm3. Quant à la charge utile, elle bat un record en se situant à 750 kg. Au total, l’intérieur du Dokker, notamment de cette version que nous avons eue entre les mains, se révèle très convainquant.

 

Comportement rassurant

detailPoids contenu et châssis bien né, le Dokker a fait preuve d’un comportement routier sain et équilibré. Proposé au niveau international en quatre motorisations, seul le 1,5 dCi de 75 ch est disponible sur le marché local. Le couple raisonnable de 180 Nm, disponible à bas régime, est en mesure de mouvoir le véhicule et sa charge. Epaulée par une boîte de vitesses mécanique à 5 rapports, cette motorisation se satisfait d’une faible consommation, soit 4,5 l/100 km sur circuit varié. Mais la plus grande nouveauté en terme de mécanique demeure sa base roulante. En effet, le Dokker est monté sur un nouveau châssis qui a déjà fait preuve de fiabilité pendant les épreuves difficiles des trophées d’Andros. Equipé d’un train avant de type Pseudo Mac Pherson à bras triangulé, ainsi que le train arrière, sa structure absorbe bien les inégalités de la route et ses suspensions sont bien étalonnées.

Comme sur le Lodgy, les équipements d’aide à la conduite, notamment la direction assistée, l’ABS, le limiteur de vitesse, le radar de recul… apportent leur soutien.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 5.0/5 (2 votes cast)
Dacia Dokker 1,5 dCi : L’espace à bon prix, 5.0 out of 5 based on 2 ratings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *