La future BMW i3 pourra-t-elle être chargée sans fil ?

La future BMW i3 pourra-t-elle être chargée sans fil ? C’est bien possible, alors que BMW vient d’annoncer qu’il collabore avec son concurrent Daimler sur le développement d’un système de chargement à induction pour leurs véhicules électriques.

bmw-i3-chargement-sans-fil-500x281

Cette annonce fait suite à celle de Toyota, qui nous a appris récemment que la prochaine génération de la Prius électrique pourra être chargée sans fil. Toyota exploite pour son système la technologie à induction de la société WiTricity, basée dans le Massachusetts. On ignore encore si BMW et Daimler développent leur propre système ou s’ils collaborent également avec WiTricity.

 

Deux facteurs ont toujours laissé planer un doute sur la viabilité du chargement à induction. Le premier, ce sont les pertes d’électricité pendant la charge. Qui est prêt à payer 10 % de plus pour économiser le geste de brancher le câble ? Le chargement sans fil ne sera jamais aussi efficace que celui par câble, mais il semblerait que la technologie ait fait de gros progrès ces derniers temps.

BMW affirme que son système aura des pertes inférieures à 10 %, ce qui est plutôt une bonne nouvelle. Cependant, il faudra probablement que ces pertes passent sous la barre des 5 % pour que le consommateur puisse les négliger.

Mais il y a un autre problème : le temps de chargement. Le système que BMW développe est limité à 3,6 kW de l’heure, ce qui est 2 fois moins que la vitesse de chargement câblé de l’i3. BMW a cependant déclaré que ses ingénieurs travaillent sur ce point et tenteront d’atteindre 7 kilowatts, ce qui serait une amélioration notable, mais cela ne risque-t-il pas de se faire avec plus de pertes ?

bmw-i3-chargement-induction-500x333

Évidemment, ces critiques sur le chargement sans fil s’appliquent essentiellement au chargement des batteries à la maison, le lieu où l’opération est le plus souvent effectuée. Évidemment, dans un contexte de plate-forme publique, le chargement sans fil présente de nombreux avantages. Par exemple, vous ne devez pas vous salir les mains avec des câbles qui ont traîné par terre. De plus, en cas de mauvais temps, il ne sera pas désagréable de rester bien au chaud et au sec dans sa BMW i3.

Dans un environnement public, le chargement sans fil limite également les risques de vandalisme et de vol. Aux États-Unis, certains de ces câbles, qui contiennent du cuivre, ont déjà été volés pour être revendus sur le marché des métaux.

Même si le chargement sans file est moins efficace que celui par câble, cette première méthode est probablement mieux adaptée aux stations de chargement publiques. Cependant, pour que cette technologie puisse être réellement considérée pour la vie de tous les jours, la puissance devra grimper à 7 kW de l’heure.

Avec une puissance 2 fois moindre que celle de la technologie actuelle, cela signifie qu’un modèle comme la Tesla Model S gagnerait une autonomie de seulement 12-15 km en une heure de chargement. La BMW i, moins gourmande, pourrait rouler 19 km de plus, mais cela reste insuffisant comparé aux 38 km d’autonomie supplémentaire après une heure de chargement par câble à 7 kW.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
La future BMW i3 pourra-t-elle être chargée sans fil ?, 5.0 out of 5 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *